Écouter l'autre et parler chacun à son tour

Vous êtes ici

Accueil La communication Écouter l'autre et parler chacun à son tour

Pour pouvoir trouver des solutions à ses problèmes il est très important de comprendre comment chacun perçoit et vit la situation problématique. Sans cette compréhension, vous risquez de mettre en place des solutions inefficaces. Écouter attentivement ce que l’autre a à dire pour ensuite s’exprimer clairement à propos de la situation problématique sont des préalables essentiels pour y arriver. C’est ce que nous vous proposons de faire avec l’exercice le tour de parole.

Commencer par choisir lequel de vous deux parlera le premier. Pour le moment, il sera le seul à parler de ce qui le préoccupe. Si vous avez tendance à parler en même temps que votre partenaire, nous conseillons qu’il ait en main un objet réel tel qu’un crayon, le contrôle à distance de la télévision, un calepin, etc. Tant que cet objet sera entre les mains de votre partenaire, vous serez en mode écoute. Par contre, votre partenaire devra vous donner la parole régulièrement afin que vous puissiez aussi donner votre point de vue. Ce sera son tour de se mettre en mode écoute.

Voici un petit rappel des stratégies à utiliser lors de problèmes de communication courants

  • Vous n’écoutez pas ou vous sentez que votre partenaire ne vous écoute pas. Vérifiez et résumez.  
    Pour vous aider à communiquer de manière efficace, nous vous conseillons d’utiliser les habiletés suivantes :
    Lorsque l’émetteur parle, il peut vérifier l’effet de son message en demandant au récepteur de le résumer.
    Au besoin, l’émetteur peut ensuite corriger le résumé en précisant ses intentions ou son opinion. Pendant ce temps, le récepteur demeure en mode écoute et n’inclut dans son résumé que ce qu’il perçoit du contenu du message ou des sentiments qui sont exprimés. Lorsque l’émetteur a le sentiment d’avoir été compris et que le récepteur confirme la compréhension du message de l’émetteur, vous pouvez de changer de rôle.
  • La conversation passe d’un sujet à l’autre; de nouveaux problèmes sont constamment soulevés. Résumez.
    Résumez les idées de chacun, ou dites : « Je pense qu’on s’éloigne du sujet ».
  • Plaintes de l’un envers l’autre : à chaque fois qu’un des partenaires soulève un problème, surgit une autre plainte au sujet d’un autre problème, ce qui empêche la résolution de chaque problème. Faites un ordre du jour.
    Faites une liste des problèmes soulevés par chacun des partenaires; parlez d’un problème à la fois, en vous rappelant l’un l’autre de ne pas vous éloigner du sujet. Si un nouveau problème survient, ajoutez-le à la liste.  Convenez d’un moment ultérieur pour discuter du nouveau problème.  Vous serez ainsi rassurés et vous pourrez parler plus calmement.
  • Vous n’êtes pas entièrement sûr de l’accord une fois qu’il est supposé être conclu ou encore les décisions semblent se prendre sans qu’il y ait accord entre vous deux. Un partenaire pense qu’une chose a été décidée, alors que l’autre pense qu’une autre chose a été décidée. Structurez votre entente.
    Structurez mieux votre procédure de prise de décision. Résumez votre décision et mettez-vous d’accord pour l’exécuter. Écrivez-la, si cela peut vous aider, et affichez-la à un endroit où vous pourrez tous les deux la consulter.
  • Vous ne pouvez en venir à un accord. Chaque partenaire agit comme s’il pensait : « Si seulement il pouvait voir le bien-fondé de ma position, tout serait correct ». Il pense également que c’est l’autre qui n’est pas raisonnable. Chaque partenaire est plus préoccupé de satisfaire ses propres besoins et de s’occuper de ses propres sentiments. Faites de la validation.
    Essayez honnêtement de voir la situation du point de vue de l’autre et dites-lui que vous pouvez comprendre comment il se sent. Ceci ne veut pas dire que vous êtes d’accord avec lui. Il s’agit plutôt d’accepter qu’il peut avoir des opinions et des sentiments différents des vôtres et que c’est bien ainsi. Ensuite, expliquez votre façon de voir les choses. Ceci vous permettra d’en arriver à une compréhension plus positive de votre partenaire et l’incitera à vous écouter plus ouvertement, au lieu de maintenir entre vous des interactions négatives.
    Essayez de faire des compromis, tentez de voir les choses d’un point de vue différent ou, à tout le moins, trouvez des points positifs dans ce que dit l’autre et dites-les. Rappelez-vous que la validation est cruciale pour l’estime de soi de l’autre.
  • Il est très difficile ou très douloureux de discuter de certains sujets ou encore un partenaire réplique à une remarque désagréable ou douloureuse par une remarque encore plus négative ou plus douloureuse. Brisez le cycle.
    Peu importe ce que votre partenaire fait, parlez de ce que vous ressentez plutôt que de l’attaquer. Lorsque vous écoutez, essayez de comprendre la perspective de votre partenaire.