Étapes de développement de la famille recomposée et quelques suggestions pour mieux les traverser

Vous êtes ici

Accueil La famille Étapes de développement de la famille recomposée et quelques suggestions pour mieux les traverser

La diversité des parcours précédant la recomposition familiale

Il y une grande diversité de parcours qui précèdent la recomposition familiale. Par conséquent, les adultes et les enfants n’arrivent pas avec le même bagage dans la famille recomposée. Chacune des personnes peut avoir vécu une perte ou des blessures. L’enfant peut avoir vu ses parents se séparer, le parent a pu vivre une séparation conjugale difficile, le beau-parent peut avoir à faire le deuil de sa famille idéale. De plus, les conjoints ont pu acquérir des expériences parentales différentes. L’un peut avoir deux enfants en bas âge, alors que l’autre est sans enfants. Ils peuvent avoir développé des modes de vie familiale différents. Sept parcours sont illustrés ci-dessous. Nous vous invitons à repérer le vôtre.

J’ai des enfants issus d’une première union. Je me suis séparé(e) et par la suite j’ai rencontré une autre personne avec qui je partage maintenant ma vie

J’ai vécu une première union et je n’ai pas eu d’enfant. Je me suis séparé(e) et maintenant je partage ma vie avec une personne qui a deux enfants.

Je n’ai pas d’enfant. J’ai rencontré mon conjoint ou ma conjointe, qui a deux enfants, alors que j’habitais chez mes parents.

J’ai un enfant issu d’une première union et deux autres issus de l’union suivante. Je suis à nouveau séparé(e) et je partage ma vie avec une nouvelle personne qui a aussi des enfants d’une union précédente.

 J’ai rencontré mon conjoint ou ma conjointe alors qu’il ou elle avait un enfant issu d’une union précédente. Nous vivons ensemble et nous attendons notre 2e enfant.

J’ai un enfant d’une union précédente et mon conjoint ou ma conjointe en a deux. Nous avons par la suite eu un enfant ensemble

J’ai suivi un autre parcours…

En pensant à votre propre parcours conjugal et familial, demandez-vous :

  1. Quel impact votre route peut avoir sur votre expérience familiale actuelle ou la manière dont vous envisagez votre recomposition familiale. Par exemple, comment envisagez-vous le fait que les enfants vivront sous un même toit bien qu’ils n’auront en commun qu’un seul parent ou même aucun parent ou encore qu’ils vivront plus souvent avec un beau-parent qu’avec l’un de leurs parents d’origine?
  2. Comment vivez-vous ou pensez-vous vivre avec le fait que les enfants gardent généralement un lien fort avec l’autre parent et sa famille (ex. : grands-parents, oncles, tantes, cousins)?
  3. Comment vivez-vous ou pensez-vous vivre avec le fait que le beau-parent n’a pas de liens légaux avec les enfants? Par exemple, il n’est généralement pas reconnu comme un interlocuteur valable à l’école ou auprès des services de santé fréquentés par les enfants. Comment vivrez-vous avec cela?

Vous pouvez parler avec votre conjoint des préoccupations que vous pourriez avoir en lien avec ces impacts afin d’échanger sur les sujets qui sont importants pour vous et trouver ensemble des compromis ou des réponses à vos questions.

Les étapes de développement d’une famille recomposée

Quelques suggestions qui vous aideront à mieux traverser ces différentes étapes

  1. S’informer sur le développement habituel des familles recomposées pour avoir des attentes réalistes et saisir ce que chacun vit afin de comprendre leurs réactions (pour en savoir plus, voir la section Ressources ;
  2. Améliorer ou maintenir de bonnes habiletés de communication pour exprimer ses besoins sans blâmer les autres (pour en savoir plus, voir le module La communication);
  3. Apprendre à gérer les problèmes de manière efficace (pour en savoir plus, voir le module La communication);
  4. Faire des activités dans le but de tisser des liens entre les personnes qui ne sont pas reliées par des liens d’origine (enfant et beau-parent, conjoints, enfants de familles différentes) ;
  5. Au début, laisser au parent d’origine l’exercice de la discipline afin que le beau-parent puisse construire une relation de qualité avec les enfants (pour en savoir plus, voir le module La parentalité);
  6. Travailler en équipe avec son conjoint;
  7. Au début, le parent soutient la construction de la relation entre enfant et beau-parent en les aidant à mieux se connaitre. Graduellement, il laissera l’enfant et le beau-parent développer leur relation librement.
  8. Permettre aux enfants de passer facilement de la maison d’un parent à celle de l’autre parent;
  9. Établir une relation de travail avec l’ex-conjoint (pour en savoir plus, voir le module La parentalité);
  10. Accepter de vivre dans une famille différente de celle que vous aviez imaginée;

Papernow, P.L. (2013). Surviving and Thriving in stepfamily relationships: What Works and What Doesn't. New York. Routledge.

Papernow, P.L. (1993). Becoming a stepfamily: Patterns of development in remarried families. New York: Taylor & Francis.